CPDF - PME & Marketing

Dis moi comment tu “market”, je te dirai qui tu es.

Bienvenue en 2020. De nos jours, 99 % des entreprises Françaises sont des PME ou des TPE. 
Chers amis, si vous faites partie de cette catégorie, cet article est fait pour vous.

Aujourd’hui, Gourmet Selection s’est donné comme objectif de vous accompagner dans votre aventure entrepreneuriale, et s’est penché sur la question suivante : comment faire pour améliorer sa compétitivité en tant que TPE/PME dans un secteur certes en croissance  (+2,6% en 2019), mais très concurrentiel et à l'heure actuelle, assez fragile.
Il se trouve que lorsque l’on se penche sur leurs postes de dépenses, on constate que seules 20% des PME ont un responsable marketing, et que près de la moitié des PME ne réalisent pas de plan marketing. En effet, dans la pensée commune, le marketing est associé à un poste de dépense encore trop dispendieux, pour ce qui ne “reste, finalement, de la publicité”.

C’est pourquoi nous allons prendre ensemble un moment pour comprendre et déconstruire les quatre principaux préjugés dont souffre le marketing, focus sur le marketing digital, et vous donner - au passage - quelques petits conseils précieux. C’est parti !

  • Le Marketing, un concept créé par la grande distribution, pour la distribution, et financé par les gros budgets de la grande distribution.
    Faux. C'est quelque chose d'abordable et de nos jours quasiment indispensable pour se différencier et être retenu par le consommateur. Il existe une multitude d’outils marketing vraiment très abordables, voire gratuits ! Canva pour du design et du graphisme simple d’utilisation, Buffer pour une gestion des réseaux sociaux simple et qui vous aide dans la construction de votre communauté internet, MailChimp pour du mailing et rester en contact avec vos clients, sans oublier Google Analytics, pour comprendre votre impact sur la toile, et savoir comment l’améliorer. De véritables indispensables pour optimiser sa société et la rendre pérenne. Si vous restez un peu frileux de par leur facilité de prise en main, pas de souci, il existe de nombreux tutoriels vidéos ainsi que plétor d’articles sur internet qui peuvent faire de vous un professionnel du marketing digital en un click !
  • Le Marketing, ce n’est que de la publicité.

    Encore faux. La publicité est une partie seulement du plus grand jeu du Marketing. Finalement, le marketing dans sa globalité comprend la conception d'un tout, de la recherche à la conception et de la publicité à la vente. Soit, la publicité en est une partie importante puisque c’est elle qui va délivrer le plus gros du message à votre cible, mais pas seulement. Votre positionnement joue lui aussi un rôle crucial dans cette démarche. Tout cela fait partie d’une stratégie (et notez bien ce terme), votre stratégie marketing. Celle-ci vise à implanter votre entreprise sur son marché, définir son positionnement dans l’esprit de votre cible et créer une valeur répondant à ses besoins, désirs et attentes. Au passage, un bon produit est un produit qui répond à des besoins sur un marché. On ne crée pas une demande ou un besoin, on y répond ! Pour en revenir à cette question de la publicité, on notera que c’est un monde qui évolue rapidement, et les canaux traditionnels ont eux aussi une côte changeante. Ainsi, Instagram est aujourd’hui le nouvel el dorado du marketing d’influence - et si les influenceurs proposent des tarifs souvent assez conséquents, rien n’est perdu. La promotion via Facebook ou Instagram (propriété de Facebook) offre quant à elle de belles retombées à un prix tout à fait abordable et avec une gestion intelligente de votre budget ! Enfin, on ne saura jamais assez vous dire qu’il est important d’avoir une véritable identité visuelle reconnaissable. Le Marketing comme la publicité, comme la communication, se rapportent à la mise en avant de votre image de marque, mais aussi et surtout, sa mise en valeur. Alors, quels sont mes outils de communication ? Valorisent-t-ils correctement tous mes atouts ? Mes canaux de distribution sont-ils les plus efficaces ? Les actions marketing menées par mon entreprise  sont-elles rentables ? 

Pour vous faciliter la tâche, nous vous avons détaillé rapidement deux/trois petits conseils à suivre absolument :

-          Établissez une charte graphique, définissez les polices, les couleurs, le thème, la personnalité de votre entreprise ! Celle-ci doit être en adéquation avec votre positionnement.
A noter : Un positionnement n’est pas la manière dont vous vous positionnez par rapport à vos concurrents ou sur un marché. C’est la manière dont vous souhaitez être perçus ! Admettons, vous êtes une épicerie fine qui référence exclusivement des produits de producteurs locaux. Nous pouvons en déduire que votre positionnement est celui d’un acteur qui croit en la force du circuit court, axé sur la proximité et sur l’importance de l’existence d’un lien social, du producteur à l’acheteur. Vous devrez alors communiquer sur vos valeurs et sur les raisons qui motivent votre politique, mais aussi sur les retombées économiques et sociales de ce choix. Vos couleurs s’articuleront certainement autour de camaïeux de vert, de marron et de blanc. Ne négligez rien, chaque décision que vous prenez doit témoigner de quelque chose, d’une volonté, d’un désir. En d’autres termes - et encore une fois - quelle est la manière dont vous souhaitez être perçu, et comment communiquer de la manière la plus subtile et percutante possible qui soit à ce sujet ? 

-          Contenu : On ne communique pas de la même manière sur tous les réseaux. Instagram est un réseau social visuel, où la réalité est sublimée. N’hésitez pas à jouer la carte de la mise en scène, mais surtout, surtout, misez sur des visuels de qualité, pris avec un appareil qui saura faire honneur à vos réalisations ! 

-          Soyez présent en permanence et multipliez les actions.  Dans la mesure du possible postez tous les jours, relayez des informations, créez du contenu certes mais soutenez aussi vos partenaires, ou partagez du contenu qui vous semble édifiant. L’omniprésence du message est l’une des clés de l'imprégnation par la cible. Aussi, pour économiser votre temps, veillez à vous renseigner sur les heures et les jours où vos réseaux connaissent des pics d’affluence (instagram vous offre un accès à ces statistiques si vous utilisez une page professionnelle). Vous pouvez aussi télécharger des applications comme qui seront de vrais atouts pour votre community management, comme Reports+, qui vous permettra de suivre votre communauté de très prêt et d’analyser l’évolution de votre champs d’abonnés afin d’en tirer des conclusions utiles.
Vous voilà mis au parfum.

  • Le marketing ne sert à rien puisqu'on connaît déjà parfaitement le monde très restreint de nos clients.
    Faux.
    Vous êtes une PME/TPE qui fonctionne depuis quelques années déjà. Vous avez vos clients habituels, soit. Mais attirez-vous de nouveaux clients ? Mieux, réussissez-vous à les fidéliser ? Quel est votre taux de fidélité client ? Quel est votre pourcentage de réachat ? Des informations cruciales pour pouvoir faire évoluer votre entreprise, ou tout du moins, la pérenniser. Si vous ne comptez que sur votre feeling, vous risquez de passer à côté de questionnements et de constats qui auraient pu vous sauver la mise en période de déclin. Prenez les devants, ne réagissez pas mais AGISSEZ.
    Autre chose, n’oublions pas que nous évoluons sur un marché très concurrentiel. Connaître parfaitement le monde très restreint de nos clients de nous suffira pas : il faut connaître la concurrence, son positionnement, sa politique de prix, communication, ses jours d’ouverture, qui sont ses clients, que vont-il y chercher, pourquoi vont-ils chez eux et pas chez nous ? Restez attentifs et faites de la veille. C’est là la clé d’un business maîtrisé.
  • Nous n’avons pas besoin du marketing étant donné que nous avons déjà fait toutes les études de marchés nécessaires au moment du démarrage de notre activité.
    Hmm... J'ai un doute ? Non, non, c'est faux. 
    Figurez vous un système (comme le système solaire). Chaque acteur fait partie intégrante d’un mécanisme plus grand que lui, et participe à son bon fonctionnement. L’idée à retenir ici est celle de l’influence du micro-environnement sur le macro-environnement, et inversement.
    Vous évoluez dans un système politique, économique, social, écologique, technologique et législatif. Comprenez le, suivez ses évolutions, utilisez les opportunités qu’il présente, et trouvez un moyen de tourner à votre avantage les barrières qu’il met en place ! Par exemple, dans le monde de l’épicerie fine, on trouve des produits alimentaires pour l’essentiel, de grande qualité. Ce sont parfois des produits luxueux, des spécialités régionales mais ce sont toujours des produits rares qui bénéficie d’un savoir faire certain. Le positionnement haut de gamme du secteur permet de se différencier des grandes surfaces et autres distributeurs proposant des produits dits industriels.
ENJEUX :

Politique : Transparence en terme de gestion - Respect des politiques tarifaires 

Économique : Crise économique - Perte du pouvoir d’achat - Expansion internationale

Sociologique : Consommation ostentatoire- Nouveau mode de vie « mieux-manger » et mieux consommer - Différences culturelles - Fair Trade - Préférence du circuit court

Technologique : Digitalisation du monde - Essor de l’e-commerce

Écologique : Respect des normes environnementales - Essor de l’emballage biodégradable

Législatif : Lois relatives au travail - Origines certifiées - Labels

Et il y en a d'autres ! Vous en viendrez alors à vous poser des questions de l’ordre de : suis-je capable de détecter et de m'adapter aux évolutions du marché ? Est-ce que j’apporte suffisamment d'attention au design et packaging de mes produits ? Est-ce que je devrais me lancer sur ce segment de marché ? Le BIO est-il un marché porteur pour moi ? Devrais-je envisager de passer à l’export ?

Vous y êtes ? Très bien, continuez. Vous êtes sur la bonne voie !

Et, promis, c'est pas du flan #CPDF.